S03E07 – Le chant du cygne/Swan song

Tommy Brown est un prédateur. Point final. Son caractère est présenté dans les premières minutes de l’épisodes, lorsqu’une groupie l’implore de l’embrasser et qu’il lance un regard noir à sa femme parce qu’elle veille au grain. Idem, à peine quelques minutes plus tard, sa femme nous apprend qu’il avait pour habitude de prendre des chambres d’hôtel en compagnie d’une choriste de 16 ans qu’il faisait passer pour sa fille… Pire, en plein milieu de l’épisode, Tommy harcèle Tina, une autre choriste, de manière lourde et lui demande même de faire une liste de tout ce qu’il pourrait faire pour lui faire plaisir…

Depuis le début de la série, c’est le premier assassin pour lequel je ne trouve aucune circonstance atténuante, qui n’attire ni empathie, ni sympathie. De même que l’une de ses victimes, Edna Brown, manipulatrice, froide, méchante et mesquine.

Pire, le mobile de l’assassinat n’est pas de cacher ce qu’il a fait avec Maryann (la première jeune fille qui meurt elle aussi dans l’accident), non, ça, c’est un bonus, il fait d’une pierre deux coups. Son mobile est de pouvoir faire comme les autres chanteurs à succès, conduire de belles voitures, dépenser de l’argent et harceler des jeunes filles (ce dernier point n’est peut-être pas commun à tous les chanteurs à succès.)

Avec cette personnalité en ligne de mire, la fin de l’épisode est d’autant plus dérangeante. Columbo le console en lui disant que de toute façon, il aurait fini par avouer et qu’un homme ayant cette voix ne peut pas être totalement mauvais. Pour le coup, c’est le spectateur qui reste sans voix ! Et pour ne rien arranger, Tommy Brown se laisse pousser une conscience et une morale dans les dernières secondes. Il reconnait que le crime le rongeait et qu’il aurait fini par avouer. Cela me laisse pantois et dubitatif surtout après la scène malaisante où il continue de se conduire en vrai prédateur avec Tina, une autre adolescente.


Filmographie sélective de Johnny Cash
  • 1961 : Door-to-Door Maniac : Johnny Cabot
  • 1993-1997 : Docteur Quinn, femme médecin(série télévisée)
  • 1998 : All My Friends Are Cowboys : Johnny
Filmographie sélective d’Ida Lupino
  • 1931 : The Love Race de Lupino Lane (non créditée)
  • 1939 : Les Aventures de Sherlock Holmes (The Adventures of Sherlock Holmes) d’Alfred L. Werker : Ann Brandon
  • 1978 : My Boys Are Good Boys de Bethel Buckalew : Mme Morton
  • 1977 : Drôles de dames (Charlie’s Angels), épisode I Will Be Remembered de Nicholas Sgarro (1.20) : Gloria Gibson

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly