La toute première enquête de Columbo avec Peter Falk est… un remake ! Avant Peter Falk, Columbo avait été interprété deux fois, une fois au théâtre et une fois à la télévision. En effet, Columbo, création de Richard Levinson et William Link, est, à la base, un épisode d’une série d’anthologie policière : « The Chevy Mystery Show » et a été diffusé pour la première fois sur NBC le 31 juillet 1960. L’épisode qui voit apparaitre Columbo s’intitule « Enough rope » et le lieutenant est interprété par Bert Freed. L’épisode est ensuite adapté en pièce de théâtre sous le titre « Prescription : murder » avec Thomas Mitchell dans le rôle-titre. Dans la première version, l’alibi de l’assassin est consolidé par le fait que Susan, complice, croise Harry, un ami des Flemmings, qui la prend réellement pour Mme Flemming. Autre différence minime, ce sont les vêtements que Columbo recherche. Dans le premier téléfilm, il s’agit d’un chapeau et non pas des gants.

Les fins, en revanche différent nettement.

La fin de la pièce de théâtre (1962)

Dans cette version, Columbo annonce la mort de Susan alors que celle-ci, sans être au courant de la supercherie, est entrainée dans une autre pièce par la police. Réellement amoureux de sa complice, Flemming s’effondre. Le chagrin le terrasse, la finalité du meurtre de sa femme n’a plus lieu d’être et il avoue toute l’histoire à Columbo.

Cette fin est parfaite pour une pièce de théâtre, et logique, du moins si l’on se place dans la vision d’un acteur de théâtre. Elle permet de montrer toute sa maitrise et d’entrainer le spectateur dans une émotion pure. De plus, les créateurs de Columbo pensaient, à l’époque, que la véritable star était Ray Flemming et non pas le lieutenant de police.

La fin du premier téléfilm (1960)

Dans cette première version, Columbo utilise une autre sorte de stratagème. La différence de poids des bagages qui est un des détails qui mettent la puce à l’oreille de Columbo, le conduit aussi à la solution de l’énigme. Columbo amène Fleming à son bureau, pour « identifier » des preuves, qui se révèlent être une collection de choses correspondant à la description des choses volées par le supposé cambrioleur / tueur : une étole de fourrure, de l’argenterie, etc. Fleming regarde les objets empilés sur le bureau de Columbo et se rend vite compte que, bien que la liste des articles corresponde exactement, il n’y a rien qui lui appartienne : la fourrure est une imitation bon marché, l’argenterie porte le monogramme «C» (comme dans « Columbo »). Columbo convient que ce sont ses propres affaires et qu’elles pèsent exactement le même poids que le surplus de bagage. Puis, Columbo fait venir Susan (qui, selon Fleming, n’était qu’une de ses patientes). Elle aperçoit la collection d’argent et s’exclame immédiatement : « Où les avez-vous trouvée ? ». Si Susan n’est qu’un des patients de Fleming, pourquoi devrait-elle savoir quoi que ce soit sur la liste des biens qui ont été volés dans sa maison ?

Nous n’avons pas encore trouvé, admet Columbo. Mais nous drainons le lac pour cela maintenant.

Columbo, dernière réplique du téléfilm

Personnellement, je préfère de loin cette fin-là. Mais la volonté de Link et Williamson de faire de Columbo la star du show les a conduits à rendre l’assassin plus froid et méchant.

Après cette longue introduction, passons au téléfilm !

HISTOIRE

Carol Flemming, épouse du psychiatre Ray Flemming a découvert les infidélités de son mari. Le docteur décide de tuer sa femme avec la complicité de sa maitresse, Joan Hudson, actrice. Celle-ci devra interpréter le rôle de sa femme afin de lui donner un parfait alibi…

INTRIGUES & AVIS

Ray Flemming est un homme froid, coincé dans un mariage sans amour. Le jeu de Gene Barry lui confère une dimension toute en subtilité : charmant dans la scène d’ouverture avec ses amis, on devine peu à peu l’absence totale d’empathie pour sa femme. Qui explose quand cette dernière lui demande de rester pour la nuit. C’est presque un crève-cœur que de voir son épouse – interprétée par Nina Foch – se tordre d’amour quand on sait son destin. Ray est un sadique, indubitablement. Après tout, c’est un psychiatre ! Il aime jouer avec sa proie et lui fait croire au bonheur possible avant de l’étrangler sans le moindre remord.

Columbo apparait après 30 minutes, et déjà il a tout du lieutenant que l’on connait. Il cherche ses notes, emprunte un stylo et lance au moment de partir un « Une dernière chose… » avant de revenir sur ses pas.

Il est aussi plus violent, verbalement, j’entends. Il s’énerve contre Joan Hudson, chose qu’il ne fera que rarement dans les prochains épisodes. Il s’énerve, il la menace et met en place un vrai système d’harcèlement.

La solution de l’énigme viendra d’un stratagème : un faux suicide pour pousser le sadique Ray Flemming a avouer, non pas son meurtre, mais qu’il se fout totalement de sa complice et qu’il n’aurait pas hésiter à provoquer un accident pour s’en débarrasser. La fausse morte décide alors de lâcher le psychiatre et avoue être complice du crime.

Comme dit précédemment, ce n’est qu’un avis personnel, je ne suis pas trop fan de cette fin. Je préfère celle du téléfilm de 1960, même si elle peut rester logique. Mais il me semble, que sur le point légal, de tels aveux seraient largement contestable.

Notez cet épisode !

ANECDOTES

La salle de réception du bureau du Dr Flemming présente un tableau distinctif, d’arbres et de maisons blanches aux toits rouges, qui est en évidence dans plusieurs scènes. Ce même tableau apparaît plus tard dans Columbo : Plein cadre (1971), dans le cadre de la collection d’art tranchée et volée par Dale Kingston.On voit dans l’épisode le badge de Columbo. C’était une volonté des auteurs que Columbo n’ait pas de prénom. Sur ce badge toutefois, certains y lisent Frank, d’autres Joseph. Il est à noté qu’une question du jeu Trivial Poursuite l’affuble du prénom Philippe. Mais les auteurs du jeu ont reconnu qui cela a délibérément inventé pour voir si quelqu’un faisait attention.
Bing Crosby s’est également vu offrir le rôle de Columbo, mais ne l’a pas accepté car il estimait que cela interférerait avec sa pratique du golf ! Il a été aussi proposé à Lee J. Cobb, mais il a dû refuser en raison d’un conflit d’horaire.Lorsque Columbo demande s’il est correct de fumer sur le plateau de cinéma, il mentionne qu’il aime un cigare mais que sa femme préférerait qu’il fume une pipe. Il ajoute qu’il n’aime pas la pipe. Bing Crosby, qui avait été choisi un temps pour jouer Columbo, était connu pour fumer la pipe.
Pour paraître beaucoup plus grand que Peter Falk, Gene Barry portait des talonnettes !Le téléfilm a été un succès en termes d’audience.
Contrairement aux épisodes suivants où le lieutenant Columbo avait une méthode d’interrogatoire plus subtile et incisive, il est ici agressif et intimidant. Personnellement, je trouve son attitude avec Joan Hudson plus que limite !C’est l’un des cinq épisodes où un meurtrier est une sorte de médecin. Ici le meurtrier est psychiatre, dans Columbo :
– Columbo : Le spécialiste (1973) un chirurgien cardiaque,
– Columbo : État d’esprit (1975) de nouveau psychiatre,
– Columbo: Sex and the Married Detective (1989) un sexologue,
– Columbo: Couronne mortuaire (1990) dentiste.
L’acteur William Windom – l’ami avocat – apparaîtra dans l’épisode « Short Fuse » de 1972.Comme il s’agit d’un film pilote du personnage de Colombo, Peter Falk est nettement moins échevelé qu’il ne le sera dans les épisodes ultérieurs.
C’est la première fois qu’un suspect reconnaît que Columbo est en fait intelligent, mais minimise cette intelligence afin de surpasser ses suspects à la fin.À environ 60 minutes, lorsque Joan Hudson entre dans l’appartement du Dr Flemming, elle a visiblement pris du poids par rapport au début du film.
GAFFES
Pendant le toast d’anniversaire au début, il y a une salve d’applaudissements par les invités après le toast. Cependant, tous les invités ont des verres de champagne à la main et personne n’applaudit.Lorsque Columbo clique sur le stylo dans la scène de l’hôpital (environ 37 minutes), cela ressemble à une pièce de monnaie perdue.Le lieutenant Columbo a noté que lorsque le Dr Flemming entre dans l’appartement, il n’appelle pas sa femme. Cela amène le lieutenant Columbo à se méfier du médecin.
Pourtant, plus tôt, lorsque le Dr Flemming retourne à son appartement après avoir rendu visite à Mme Hudson et qu’il sait que sa femme est à la maison, il ne l’appelle pas. Il est cohérent avec l’attitude de son personnage envers sa femme.Lorsque Columbo et le Dr Flemming prennent un verre dans le cabinet du médecin, les cheveux et les pattes de Columbo changent de forme et de longueur, passant de courts et droits à plus épais et bouclés et de nouveau à courts indiquant qu’une coupe de cheveux avait été faite entre les jours de tournage.Le visage du Dr Fleming a transpiré à cause de ses efforts tout en étranglant sa femme. Au coup suivant, son visage est sec sans qu’il s’essuie le visage avec un mouchoir.
Quand Columbo apprend que quelqu’un (Tommy) a avoué le meurtre, il fait ses adieux à Flemming. Cependant, lorsque Columbo remet en question le Tommy. Flemming est également dans la salle bien qu’il n’ait jamais été invité.Lorsque Joan Hudson est sous observation de l’extérieur de son appartement, sa silhouette est visible sur les rideaux lorsqu’elle se déplace. Elle est clairement visible de la tête aux pieds. Lorsque la scène se déplace à l’intérieur de l’appartement, l’ombre de sa moitié inférieure est complètement masquée par un grand canapé et une table.Mme Flemming, maintenant allongée sur le sol, a le visage tourné sur le côté éloigné de la caméra, ses traits à peine visibles. À 23h00, lorsque Joan sonne à la porte, la tête de Mme Flemming est maintenant tournée vers le plafond avec les traits de son visage, le front, les yeux et le nez clairement visibles. De plus, Mme Flemming a appliqué une forte application de laque ! Quand elle est tombée au sol, ses cheveux auraient dû être toujours en place, mais ce n’était pas le cas.
Lors de la fête au début, il y avait un gâteau avec un grand nombre de cierges. Celles-ci auraient commencé après une minute à peu près à remplir l’appartement de fumée.Vers la fin, lorsque la réceptionniste essaie d’appeler Mlle Hudson depuis le bureau du Dr Flemming, elle ne compose que six numéros.
Lorsque le Dr Flemming revient pour discuter avec sa femme à 1 heure du matin, Los Angeles apparaît de leur balcon à la lumière du crépuscule, le même éclairage qui apparaît dans une autre scène (en fait au crépuscule).Lorsque Gene Barry monte dans l’avion, il y a un rideau d’or devant la porte de l’avion, comme si l’embarquement de l’avion avait lieu dans un théâtre.Le contour du «  corps  » de Carol Flemming est sur le sol, mais comme elle a survécu à l’attaque et est décédée plus tard à l’hôpital, (à moins que ce ne soit une ruse pour faire trébucher le suspect), il n’y aurait pas eu de raison de marquer où les premiers intervenants l’ont retrouvée, car les blessés sont enlevés et transportés rapidement pour sauver leur vie, et ne peuvent être retrouvés avant d’être déplacés. De plus, l’emplacement de la bande ne correspondait pas à l’endroit où elle était initialement sur le sol.
Comme la vitre de la porte du balcon était brisée après le meurtre, il y aurait du verre sur le cadavre, ce qui serait un signe clair d’un meurtre sur place. Normalement, le verre se trouverait sous le corps de la victime, puisque le meurtrier devait d’abord entrer et ensuite tuer la victime.Ray enlève le gant, refusé par Joan, le place sur un canapé et ne le récupère jamais. Un seul gant est jeté dans la valise.Lorsque le Dr Fleming brise la porte vitrée, après avoir assassiné sa femme, son ombre peut être vue sur le fond de paysage peint sur le balcon.
CONSIDÉRÉ À TORT COMME DES GAFFES
Lors de l’enregistrement à l’aéroport, on demande à « Mme Flemming » si elle a des bagages à main à emporter et elle répond ; « Non. » Pourtant, elle a clairement un grand sac à main blanc sur son bras. Un sac à main n’est pas un « bagage à main », même s’il a la taille d’un sac de voyage.Lorsque le Dr Flemming et Joan Hudson quittent l’appartement pour l’aéroport, le récepteur téléphonique est sur le bar à cocktails. Lorsque le Dr Flemming revient sur ce qui est maintenant une scène de crime, et que rien n’aurait donc dû être déplacé, le téléphone s’est déplacé vers une table au milieu de la pièce. La porte de l’appartement n’a pas de bande de scène de crime, ce n’est donc plus une scène de crime.
Lorsque le Dr Flemming parle avec le lieutenant Colombo dans son bureau, le verre du médecin passe de sa main gauche à sa droite entre les prises. La caméra est sur Colombo assez longtemps pour que le Dr Fleming change de main dans un mouvement naturel.Lorsque le Dr Flemming parle avec le lieutenant Colombo dans son bureau, non seulement le verre passe de sa main gauche à sa main droite, mais après l’interrupteur, le verre est un verre différent (plus petit).
Le cordon téléphonique a été soigneusement enroulé autour de la base du téléphone pour la plupart des prises de vue. Lorsque Joan va prendre le téléphone pour appeler les nettoyeurs, le cordon est partiellement en travers du cadran sur le dessus du téléphone. Le Dr Fleming répond au téléphone immédiatement après avoir étouffé sa femme et laisse le cordon sur le téléphone lorsqu’il raccroche.Lorsque le lieutenant Columbo et le Dr Flemming prennent leur verre dans son bureau, le bruit de la glace dans les verres se fait entendre, mais le Dr Flemming n’a jamais mis de glace dans les verres. Le Dr Fleming met de la glace dans le verre de Columbo (en utilisant sa main), puis verse le bourbon ; il fait la même chose pour lui-même. La glace a peut-être été enlevée par la suite parce que le bruit était gênant.
Vers 0:42:30, Peter Falk rate le cendrier. Colombo se penche au-dessus du cendrier et le spectateur peut clairement entendre l’allumette y atterrir.Lorsque Columbo interroge Mme Hudson, elle a demandé un avocat à plusieurs reprises, mais Columbo a continué à l’interroger. Non seulement toute information donnée ne serait pas recevable, mais elle mettrait probablement en péril l’ensemble de l’affaire.
Fleming enlève son gant et le propose à Joan pour l’empêcher de laisser des empreintes digitales. Elle refuse et Flemming se déplace dans son appartement et les finitions pour établir sa scène « intrus ». Même si c’est son appartement, il touche des objets de sa main nue qui peuvent le faire trébucher, comme dans le sac à main de sa femme, et certains des objets aléatoires qu’il jette dans l’appartement pour terminer sa scène. Il ne touche à rien qu’il ne devrait pas, surtout à l’intérieur de son sac à main ; de toute façon, certains maris mettent la main dans le sac à main de leur femme.Lorsque le Dr Flemming étrangle sa femme, il est directement derrière elle, le haut de sa tête au niveau de ses yeux et ses cheveux touchant presque son visage. Mais dans les gros plans de son visage pendant la lutte, elle est éloignée.
À 58 minutes, Columbo enregistre l’interview. Les bobines du magnétophone tournent, mais il n’y a pas de microphone connecté à la machine ni même sur la table.Lorsque Columbo revient dans le bureau du Dr Flemming pour éteindre les lumières, l’interrupteur est déjà en position basse. Il la touche simplement sans la bouger et les lumières s’éteignent.
Le générique de début comporte une série de taches animées aux couleurs vives. Les taches étaient censées ressembler aux taches d’encre utilisées dans un test de Rorschach. Psychiatre oblige !

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly