Histoire

Maître Creighton, avocat réputé, découvre que sa compagne Marcy Edwards, une star de la chanson sur le déclin, rencontre régulièrement son amant dans son bungalow près de la plage. Quand celle-ci exige la moitié de sa fortune pour accepter une séparation, il décide de l’assassiner. À cette fin, il se rend au bungalow et injecte un soporifique dans une bouteille de champagne. Quand Marcy et son amant s’y retrouvent, celui-ci boit un verre et s’endort rapidement. Creighton tue alors sa compagne en lui brisant le cou et fait en sorte que l’amant soit le seul suspecté de meurtre. À son réveil, ce dernier découvre le cadavre et prend la fuite. Trish Fairbanks, l’associée de Creighton, soupçonne rapidement ce dernier et exige des compensations en échange de son silence. Vol de la camionnette du jardinier pour aller commettre son crime, échange de bouteilles de champagne et contravention volontaire pour excès de vitesse : c’est l’accumulation même des précautions prises par l’assassin pour brouiller les pistes qui vont le perdre, chacune de celles-ci se retournant contre lui.

Avis

Cela commence par une incohérence : comment cet avocat pénaliste, le meilleur de la région, peut-il ne pas être au courant de l’existence du lieutenant Columbo avec sa carrière ? Il est dommage que l’impact des enquêtes du lieutenant n’ait pas eu une influence plus grande au fur et à mesure des épisodes. Cela étant dit, l’épisode est bof. Je me souviens de la première fois où je l’ai regardé et avoir pensé, comme lors de l’épisode Meurtre en deux temps, qu’est-ce que cette merde ? Le gotcha final frôle le ridicule (celui de meurtre en deux temps l’était sans subtilité). La secrétaire, soit disant au courant de rien (elle n’est d’ailleurs pas arrêté à la fin de l’épisode, pas même mise en accusation par Columbo) se serait fait photographié en plein excès de vitesse avec sur la tête une photographie, sans trou pour les yeux, totalement en aveugle. Et l’histoire de l’ombre sous le nez… Pas sûr que toute cette histoire tienne au tribunal.

L’épisode est moyen, les indices sont faibles, seul l’interprétation sauve l’ensemble. Hugh Creighton, joué par Dabney Coleman, est un personnage fascinant. En gros, il est pris pour un con par toutes les femmes de sa vie. Marcy, qui le trompe avec délectation puis le fait chanter. La délectation de l’avocat lorsqu’elle lui demande de ne pas faire mal à son amant fait froid dans le dos.

Puis sa secrétaire, qui le retourne comme une crêpe et prend les choses en mains, à son grand désarroi. Bref, ce portrait de looser, c’est ce que j’ai le plus apprécié dans l’épisode.

A part ça, l’épisode est moyen, dans la lignée du précédent. Ni bon, ni mauvais. Il faut passer au-delà des incohérences, et l’épisode se suit sans déplaisir malgré ses défauts.

Dans les coulisses, l’ambiance était tout autre… Et pourrait expliquer le fait que la secrétaire, jouée par la femme de Peter Falk, n’ait pas été inquiété pour son implication. En effet, à cause d’une énorme dispute avec Peter Falk, Shera Danese aurait refusé de revenir sur le plateau pour filmer les scènes de fin, selon le livre Shooting Columbo de David Koening. Du coup, la scène a été réécrite et déplacée à l’extérieur et les répliques de Shera ont été redistribué aux autres acteurs. Mais ce n’est pas tout. L’agent Habach, elle, était joué par la femme du réalisateur, Alan J. Levi. Ce dernier n’était pas chaud pour que Shera Danese joue Trishy et Peter Falk était contre le fait que la propre femme du réal joue son acolyte… Ils ont trouvé un compromis : si Shera Danese était choisie pour le rôle de la secrétaire, alors Sondra Currie interpréterait le sergent Habach…

Notez cet épisode !

Anecdotes
  • C’est la première fois que Columbo conduit sa décapotable sans capote, d’après ses dires. En réalité c’est le cinquième et dernier épisode où l’on voit Columbo conduire sans capote, après « Attente », « Accident », « Match dangereux » et « La montre témoin ».
  • La date du meurtre est connue : le 11 mars 1991, entre 3 et 4 heures de l’après-midi.
  • Quatrième apparition de Shera Danese, seconde épouse de Peter Falk, dans la série.
  • Incohérence majeure : l’assassin est censé se forger un alibi avec la complicité de son associée. Celle-ci se fait volontairement prendre en photo, pour excès de vitesse au volant de la voiture de Creighton, dissimulée derrière le masque du visage du meurtrier (à l’aveugle car aucune entaille dans le masque pour voir où elle conduit). Or, non seulement elle n’est n’était pas au courant du projet d’assassinat, mais l’épisode la montre très clairement deviner après coup que son associé est l’auteur du meurtre . Elle n’est d’ailleurs pas inquiétée à la fin du film.
  • Autres incohérences :
    • La Mercedes décapotable faisant l’objet d’une contravention pour excès de vitesse a une plaque d’immatriculation sur son avant, alors qu’elle en est dépourvue au début du film.
    • Le meurtrier s’aide d’une seringue pour injecter une substance au sein d’une bouteille de champagne, au travers du bouchon. Or, cela est impossible car les bouchons de champagne sont surmontés d’une plaque de métal (dite « plaque de muselet »), le tout enserré d’un fil métallique (le muselet). Cette plaque ne peut être perforée avec une aiguille.
  • Admirons enfin cette scène où Columbo entre dans un bar et où le véritable Little Richard se produit au piano. Columbo lui demande : « Vous êtes le Petit Richard ? »
  • Lorsque Columbo se rend chez le détective privé, embauché par Hugh Creighton (Dabney Coleman) pour surveiller sa maîtresse, la série rend hommage aux films noir classique. Le nom du détective privé est Sam Marlowe. Il s’agit d’une combinaison des noms Sam Spade et Phillip Marlowe. Sam Spade était le détective privé fictif du roman de 1930 de Dashiell Hammett, The Maltese Falcon. Phillip Marlowe était le personnage fictif créé par Raymond Chandler dans son roman de 1939 « The Big Sleep ». De plus, il y a une statuette d’un oiseau noir sur le rebord de la fenêtre du bureau de Sam Marlowe qui ressemble au célèbre oiseau du faucon maltais (1941).
  • C’est le deuxième épisode de Columbo dans lequel Dabney Coleman était. Il a joué le détective Murray dans Columbo: Double choc (1973).
  • Le compositeur d’épisodes Steve Dorff est un auteur-compositeur de musique country réputé et un compositeur prolifique de films et de télévision, dont les crédits incluent des thèmes et / ou de la musique accessoire pour Spenser (1985), Arabesque (1984) et Murphy Brown (1988). Il est également le père de l’acteur Stephen Dorff et du chanteur Andrew Dorff.
  • Shera Danese jouera à nouveau avec Peter Falk en 2005. Ils ont joué ensemble dans Checking Out (2005), l’un des derniers films de Falk.
Filmographie sélective de Dabney Coleman
  • 1965 : The Slender Thread : Charlie
  • 1982 : Tootsie : Ron Carlisle
  • 1999 : Inspecteur Gadget (Inspector Gadget) : Chief Quimby
  • 2016 : L’Exception à la règle (Rules Don’t Apply) de Warren Beatty : Raymond Holliday

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly