Histoire

Qu’est-il arrivé à la femme d’affaires Diane Hunter ? Pour tout le monde, elle est partie en voyage d’affaires à Londres pour revendre la majorité des parts qu’elle possède dans le magazine de charme Bachelor’s World à sir Harry Matthews, ayant découvert que son partenaire et ex-amant, le photographe Sean Brantley, avait une relation avec Tina une covergirl. Même si elle avait embarqué à l’aéroport de Los Angeles, personne ne l’a vue à son arrivée dans la capitale britannique. Le lieutenant Columbo est convaincu que Brantley l’a tuée pour l’empêcher de revendre ses parts. Mais Diane Hunter réapparaît et Columbo apprend par la suite à ses dépens que cette disparition n’est qu’un coup monté, dans le seul but de faire monter le tirage du magazine. Mais Sir Matthews fait à Diane une proposition beaucoup plus alléchante à laquelle cette dernière n’est pas insensible et Brantley finit par la tuer réellement. Columbo est bien décidé cette fois à ne pas se laisser manipuler par le photographe…

Avis

Attention, voici le meilleur des épisodes des Columbo… si vous arrêtez l’épisode à 1h14 environs ! Si vous n’avez pas vu l’épisode, ARRÊTEZ VOTRE LECTURE TOUT DE SUITE car il serait vraiment dommage d’être spolié tant l’intrigue est parfaite et résonne encore avec le monde actuel.

Attention…. Vous êtes prévenu.

Toute l’intrigue justement repose sur un twist énorme et une manipulation en bonne et due forme de Columbo. Le scénario est un coup de génie, avant l’apparition des réseaux sociaux, il dénonce la recherche de l’attention, de la publicité et du marketing. Cette intrigue ne pouvait pas arriver lors de la première époque, il fallait que Columbo ait de la bouteille, qu’il ait vogué de succès en succès, qu’il ait connu une petite célébrité pour que le plan machiavélique de Sean et Tina fonctionne. Le plan est simple : faire du buzz pour augmenter le tirage et le prix de vente d’un magazine pour homme en perte de vitesse.

On suit Columbo tout au long de l’épisode, qui regroupe comme à son accoutumée des petits détails, des incohérences. De déductions en déductions, le voilà qui part en guerre contre sa proie, forcément coupable. On retrouve le Columbo harceleur, bulldozer, qui n’hésite pas à stalker Tina, la futur épouse de Sean et potentielle complice, pour qu’elle craque. N’est-elle pas le maillon faible dans ce scénario machiavélique ?

Non, justement, le maillon faible dans cet épisode, c’est Columbo lui-même, dépassé, qui voit des meurtres partout.

La tête de Columbo correspond exactement à ma réaction

C’est un choc. Pour Columbo comme pour nous. La victime ? Quelle victime ? Aucune victime ! Aucun cadavre, aucun meurtre, aucun assassin. Rien que des déductions dans le vent. Le coup est d’autant plus dur que Sean… est un crétin facile à détester. Son sourire XXL perpétuellement affiché, son arrogance, son côté beauf, tout le rend détestable. Et c’est lui, l’imbécile photographe de femmes nues, qui damne le pion à Columbo ! Rage et frustration.

Voilà où l’épisode, selon moi, aurait dû s’arrêter. Columbo dupé, totalement, irrémédiablement, par 2 requins des médias. Hélas, Sean commet un meurtre, un vrai cette fois-ci. Bâclé, prouvant par là-même que le cerveau était bien Diane.

Malgré le dernier quart d’heure, cet épisode est selon moi l’un des 3 meilleurs de la série, tout époque confondue. A noter que l’idée originale du scénario vient des créateurs de la série eux-mêmes…

Notez cet épisode !

Anecdotes
  • Cet épisode a la particularité de démarrer sur un tube de l’époque : She Drives Me Crazy du groupe Fine Young Cannibals.
  • C’est dans cet épisode que l’on lit le fameux gotcha (« je vous ai eu » en argot anglais) sur l’écran du bracelet de radiomessagerie à la fin de l’épisode.
  • Il s’agit de l’unique épisode où le lieutenant ne fait aucune mention de son épouse.
  • Plusieurs fautes de raccord sont présentes lors de la scène de la discussion entre Columbo et Costner, le chauffeur de la limousine (à partir de 21 min 11 s). Columbo est appuyé au niveau de la lunette arrière de la voiture. Or, dans les plans qui montrent le chauffeur seul, ce dernier se situe également au niveau de cette lunette arrière.
  • On peut voir Columbo se promener au bord de la piscine tout au début de l’épisode alors qu’il n’est pas censé être déjà entré en scène.
  • La même séquence est montrée deux fois (jeunes femmes posant au bord de la piscine) : au début, immédiatement après le générique, et après la visite de Columbo dans la ruelle où a été tiré le coup de feu.
  • Columbo soupçonne le meurtre d’une femme de Los Angeles qui ne s’est pas présentée à une réunion importante à Londres. Columbo dit qu’il enquête sur cette disparition pour rendre service à son vieil ami, le commissaire Durk de Scotland Yard, un personnage de Columbo : S.O.S. Scotland Yard (1972).
  • Dans la scène où le maire, Columbo et les autres se cachent dans des toilettes pour échapper aux journalistes, un homme sort d’une cabine, interrompant le maire, et traverse le groupe en sortant. Cet homme est le frère aîné de James Garner, Jack Garner.
  • L’un des microphones des journalistes affiche « KXTV 10 », qui est une station de télévision actuelle à Sacramento, CA.
  • Ian Buchanan et Rebecca Staab travailleront à nouveau ensemble un an plus tard dans le feuilleton Port Charles (1997) sur ABC.
  • C’est le seul épisode où la victime n’est pas tuée dans le premier acte et il est très rare que le public n’assiste pas à la planification et à l’exécution du meurtre. Le crime est monté de toutes pièces pour attirer l’attention des médias, et le lieutenant Columbo est utilisé pour montrer du doigt le fou qui résout un meurtre inexistant. Après que la prétendue victime soit apparue vivante, elle est ensuite tuée dans le troisième acte. Pour cette raison, il s’agit également de l’affaire la plus rapidement résolue dans l’histoire de Columbo (1971), puisque le véritable crime et sa révélation se produisent en moins de 24 heures.
  • Très similaire au Columbo de la première saison : Une ville fatale (1972) dans laquelle une personne, qui n’est peut-être pas cette personne, se rend dans un aéroport, monte dans un avion et s’envole, mais est ensuite soupçonnée d’avoir été tuée et enterrée là où le tueur travaille.
Filmographie sélective de Ian Buchanan
  • 1986 : It’s Garry Shandling’s Show. (série télévisée) : Ian McFyfer (series 3 & 4)
  • 1988 : Hôpital central (« General Hospital ») (série télévisée) – 2 épisodes : Duke Lavery #1 (1986-1989)
  • 1990 : Twin Peaks (série télévisée) : Richard « Dick » Tremayne
  • 1991 : Hollywood Detective (série télévisée) : F. Scott Fitzgerald
  • 2002 : Panic Room : Evan Kurlander
  • 2003 : Stargate SG-1 (TV) : N°1
  • 2012 – en cours : Hôpital central (« General Hospital ») (série télévisée) : Duke Lavery #1

Source : Wikipedia

Filmographie sélective de Rebecca Staab
  • 1985 : Amoureusement vôtre : Cecilia Thoompson Sowolsky #1
  • 1989 : Matlock (saison 3, épisode 12) : Lauren Masters
  • 1994 : Seinfeld (saison 6, épisode 3) : Kristin
  • 2013 : Dexter (saison 8, épisode 3) : Lucy Gerard
  • 2019-2021 : Les enquêtes du Chronicle (mini-série) : Eileen Bruce

Source : Wikipédia


Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly