Histoire

Un candidat au Sénat, Nelson Hayward, n’est pas à son aise avec son conseiller de campagne. Ce dernier s’appelle Harry Stark, c’est un homme autoritaire et calculateur qui chapeaute depuis longtemps tous ses faits et gestes. Le politicien a pour maîtresse la secrétaire de sa propre épouse et le conseiller le sait fort bien. Il fait pression pour parvenir à évincer cette femme, Linda Johnson, car il craint qu’une découverte fortuite de la liaison puisse saper tout le travail engagé pour le faire élire. Cela ne convient guère au candidat Hayward, sincèrement épris, d’autant qu’il se retrouve sous protection policière après avoir reçu des menaces…

Avis

Première confrontation de Columbo avec le monde politique. Roublard, menteur, charmeur et comédien, l’assassin du jour l’est assurément. Une – longue – scène dans l’épisode semble n’avoir aucun intérêt pour l’intrigue, à part éventuellement, montrer les aventures loufoques du lieutenant. Il est arrêté par une patrouille de la route qui inspecte sa vieille voiture. Il s’en sort pas mal. Je vois là-dedans un rappel de la personnalité de Columbo. Il n’est pas si éloigné des assassins qu’il cherche : charmeur, roublard et comédien pour se sortir, lui aussi, des situations difficiles !

Cela étant, cet épisode est très bon, peut-être un poil trop long. Le dénouement est un piège qu’on ne voit pas venir et dans lequel s’enferme le politicien trop sur de lui. Et comment ne pourrait-il pas être bouffi de confiance en lui quand le policier chargé de sa protection le laisse filer pour un cigare ou range sa veste cachant un revolver sans s’en rendre compte ?

Un petit défaut cependant – outre la longueur de l’épisode. Linda Johnson, la secrétaire et maitresse de Nelson est un mystère. Plate, sans aspérité, on ne comprend pas pourquoi Nelson tue son directeur de campagne pour elle. Est-ce juste pour sa jeunesse ? C’est un mystère.

Sur la longueur de l’épisode, Peter Falk, Steven Bochco et le critique Mark Dawidziak préféraient eux aussi les épisodes réduit à 75 minutes, plus rythmés. Ils trouvaient que ceux de 90 minutes étalaient trop l’action sans but particulier ni intérêt.

Sur la même note de reproche que pour Linda, Vickie Hayward est elle aussi mal exploitée. Son personnage d’épouse quasi alcoolique, trahie et trompée aurait mérité un peu plus de temps à l’écran. La scène, sans son, où le lieutenant instille le doute dans son esprit au bord d’une piscine est parfaite. Dommage que la vingtaine de minutes ajoutée à l’épisode n’ait pas servi à peaufiner les personnages féminins. Au lieu de ça, nous avons Columbo cherchant des trucs dans ses poches, pendant longtemps.

Notez cet épisode !

Anecdotes

Une petite erreur à signaler dans le doublage français : dans la première scène, le nom de la jeune femme qui est la maîtresse d’Hayward est Linda. Dans la suite de l’épisode, on l’appelle Lisa.

Une erreur de doublage : le conseiller dit « Vous avez des squelettes dans le placard ». En français, on dit « des cadavres dans le placard ».

Katey Sagal tient le petit rôle de la secrétaire de Nelson Hayward, son père étant à la réalisation.

Au lieu de lire les rapports comme à son habitude, c’est en examinant le corps de la victime que Columbo découvre qu’il aimait se vêtir de choses solides et durables, ce qui ne correspond pas à la montre que porte la victime ce soir-là. Or, en général, Columbo ne fait jamais cette vérification suite sans doute à son aversion du sang. De plus, sa théorie de la voiture dans le bureau d’Hayward sur le ou les meurtriers qui bloquent le passage ne tiendrait pas la route devant un tribunal.

Chose rare, Columbo apparaît un court instant au tout début de l’épisode.

La chanson pour enfants « This Old Man » apparaît dans presque tous les épisodes de la série Columbo, parfois comme musique de fond, mais le plus souvent avec le lieutenant Columbo chantant, fredonnant ou sifflant la mélodie. « Candidate for Crime » est le seul épisode où le meurtrier (Jackie Cooper en tant que candidat politique « Nelson Hayward ») est entendu l’utiliser, dans ce cas le siffler alors qu’il se prépare à filmer une publicité de campagne.

Katey Sagal, qui joue une secrétaire au siège de campagne, est la fille du réalisateur de cet épisode, Boris Sagal.

Robert Karnes, qui joue le sergent Vernon dans cet épisode, joue le sergent Grover dans l’épisode de la saison 2 « The Greenhouse Jungle ».

Columbo découvrant que le vitrage cassé de la montre de la victime a été utilisé pour établir une fausse heure de décès, se reproduirait, 18 ans plus tard, dans Columbo : Death Hits the Jackpot »

Il y a une vieille femme à la fête vêtue d’un ensemble vert armée (robe longue en tricot et cardigan assorti) qui ressemble à Nancy Walker. Environ 35 minutes plus tard, elle s’en va et se tient sur le seuil. On peut alors voir qu’elle porte étrangement des chaussures argentées contrastantes avec d’énormes plates-formes en liège.

Filmographie sélective de Jackie Cooper

De son vrai nom John Cooper Jr, il naît le 15 septembre 1922. Il commence sa carrière à sept ans dans une série de courts-métrages comiques réalisés par Robert F. McGowan. À l’âge de neuf ans, il devient le plus jeune acteur à être nominé à l’Oscar du meilleur acteur pour Skippy. Comme de nombreux enfants-acteurs, sa carrière connaît un passage à vide arrivé à l’âge adulte. Il se tourne vers la télévision où, de 1959 à 1962, il tient le rôle principal dans la série militaire Hennesey. Il réalise aussi les épisodes de nombreuses séries dont McMillan et Les Têtes brûlées. Il renoue avec la célébrité en 1978 grâce au rôle de l’éditeur du Daily Planet, Perry White, dans la saga Superman avec Christopher Reeve. Il meurt de cause naturelle le 3 mai 2011 à 88 ans, et est inhumé au cimetière national d’Arlington (États-Unis).
Source : Wikipedia

  • 1929 : Fox Movietone Follies of 1929 (en) de David Butler : Apparition
  • 1931 : Skippy de Norman Taurog : Skippy Skinner
  • 1978 : Superman de Richard Donner : Perry White
  • 1987 : Cordes et discordes (Surrender) de Jerry Belson : Ace Morgan
Filmographie sélective de Joanne Linville

Active surtout à la télévision américaine, Joanne Linville apparaît dans soixante-neuf séries, depuis Studio One (six épisodes, 1954-1958) jusqu’à La Loi de Los Angeles (un épisode, 1988). Mentionnons également Les Envahisseurs (deux épisodes, 1967-1968), Columbo (un épisode, 1973) et Dynastie (deux épisodes, 1982-1983).
Source : Wikipedia

  • 1950 : Terre damnée (Copper Canyon) de John Farrow : une showgirl
  • 1976 : Une étoile est née (A Star Is Born) de Frank Pierson : Freddie
Filmographie sélective de Tisha Sterling

Fille des acteurs Robert Sterling (1917-2006) et Ann Sothern (1909-2001), Tisha Sterling contribue au cinéma à quatorze films américains, le premier étant Village of the Giants de Bert I. Gordon (1965, avec Tommy Kirk et Johnny Crawford).
Source : Wikipedia

  • 1965 : Village of the Giants de Bert I. Gordon : Jean
  • 1999 : Breakfast of Champions d’Alan Rudolph : Beatrice Keedsler

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly