Histoire

Emmett Clayton est un jeune champion américain d’échecs, tenant du titre. Tomlin Dudek est un vétéran et champion soviétique. Un tournoi international se prépare à Los Angeles entre les deux hommes. La veille du « combat », les deux joueurs parviennent à se rencontrer de manière non officielle dans un restaurant pour dîner à l’insu de leur accompagnateurs respectifs qu’ils ont laissé à l’hôtel. Ils jouent une partie ensemble. Or, au grand désespoir de l’Américain, c’est le Soviétique qui remporte la partie. Clayton se rend alors compte que son vis-à-vis est bien plus expérimenté aux échecs que lui.

Avis

Cet épisode n’est pas un bon épisode.

Tout d’abord, il dure 75 minutes à peu près et j’ai pourtant eu l’impression de regarder un film de 1h30/1h45 tellement certains passages étaient ennuyeux et long sans raison valable (les moments à l’hôpital notamment).

Ensuite, le meurtrier joué par Laurence Harvey, est raté. Du moins sa psychologie. Joueur d’échec, brillant, intelligent, il passe de scène en scène sans réellement s’imposer. Son instabilité chronique – joliment illustré par la séquence d’ouverture – tourne un peu au ridicule.

Le duel avec Columbo sur fond d’échec aurait pu être exaltant, deux intelligences se mesurant l’une à l’autre. Hélas, tout tombe à l’eau. La preuve finale est à peine crédible et ressemble plus à un tour de passe-passe. Quant à Emmet Clayton (Laurence Harvey) il n’offre quasi aucune résistance au lieutenant. Tout cela est bien décevant.

La seule réussite de l’épisode est la victime, Tomlin Dudek, interprété par Jack Kruschen. Affable, bon vivant, humain, il offre toutes les qualités qui font défaut à son assassin. Pire, l’antagonisme révèle d’une manière implacable pourquoi cet épisode est ennuyeux : Emmet Clayton est une coquille vide.

Lors d’une interview, Peter Falk a fait part de ses doutes sur ce scénario aux créateurs de la série.

Après le départ de Levinson et Link, nous avions coutume de prendre leur avis autour d’un repas. Je me souviens que dans cette histoire d’échecs, je me posais des questions au sujet des indices. Je les trouvais insuffisants. je leur en ai parlé au téléphone, et l’un d’eux a sorti cette idée de la salière et de la partie jouée au restaurant. »

Peter Falk

Anecdotes

Lorsque Peter Falk était en lice pour son premier Oscar du meilleur second rôle en 1961 pour son rôle d’Abe Reles dans Murder Inc., il affrontait nul autre que Tomlin Dudek (alias Jack Kruschen), qui a été nominé pour son rôle du Dr Dreyfuss dans The Appartement. Les deux futures stars de Columbo rentreraient cependant chez elles les mains vides : Peter Ustinov recevra la statuette pour Spartacus. Laurence Harvey, quant à lui, a remporté une nomination aux Oscars du meilleur acteur en 1960 pour son rôle du grimpeur social Joe Lampton dans Room at the Top. Pour couronner le tout, Heidi Bruhl a représenté l’Allemagne au Concours Eurovision de la chanson 1963.

Bien que Clayton soit l’un des meilleurs joueurs d’échecs au monde, lors de ses matchs simultanée, l’une des personnes qu’il joue le bat après avoir joué seulement deux coups, une combinaison perdante connue sous le nom de « l’idiot » et connue pour être la plus rapide possible façon pour un joueur d’être mis en échec et mat. Ceci est vraisemblablement destiné à démontrer à quel point Columbo l’énerve.

Au cours de ses matchs simultanée, Clayton dit que Frank Marshall a déjà joué 155 jeux simultanément, n’en perdant que huit, et se souvenant plus tard de tous les mouvements de tous les jeux, sauf de deux d’entre eux. Cela s’est réellement produit, en 1922.

La combinaison finale du jeu d’échecs joué entre Dudek et Clayton dans le restaurant et terminé dans la chambre d’hôtel de Dudek a en fait été jouée dans le jeu Wolthuis-Alexander, Maastricht 1946. Dudek a démontré la ligne menant au mat, dans le jeu réel, les noirs ont démissionné après le premier mouvement de combinaison, Qxb4. De plus, Columbo, en lisant la notation de Dudek, dit que Black a démissionné au 41ème coup. Dans le jeu réel de 1946, la séquence se déroule plus tôt dans le jeu (Noir a démissionné au 25ème coup).

L’effet sonore du compacteur de déchets est le même effet sonore du film « Goldfinger » 1964 007 lorsque le Lincoln se faisait écraser.

La trame de fond de cet épisode diffusé en 1973 (un jeune champion habitant un pays de l’Ouest, et qui refuse de perdre, face à un vieux champion malade) est sans doute inspirée par le championnat du monde d’échecs 1972 qui a opposé à Reykjavik le challenger américain Bobby Fischer au tenant du titre soviétique Boris Spassky. Ce championnat du monde, remporté par Fischer, a été très médiatisé à l’époque, parce qu’il opposait un Américain à un Soviétique dans un contexte international de guerre froide, mais aussi en raison de la personnalité singulière de Fischer.

Le meurtre est particulièrement long à arriver puisque la victime, dans le coma, décède tardivement dans l’épisode.

En attendant le réveil du chien, Columbo joue aux dames avec le vétérinaire, comme en témoignent les pions. Cependant, ils n’utilisent pas un damier (10 x 10 cases) comme il conviendrait, mais un échiquier (8 x 8 cases), utilisé pour le jeu d’échec.

La partie d’échecs disputée dans la chambre d’hôtel entre Emmet Clayton et Tomlin Dudek est inspirée d’une confrontation ayant eu lieu entre Wim Wolthuis et Conel Hugh O’Donel Alexander en 1946 à Maastricht.

Une scène de jeu d’échecs est très improbable : on y voit le champion E. Clayton être victime lors d’une partie simultanée du mat dit de l’idiot. Ce mat peut ne survenir qu’après deux premiers coups extrêmement faibles et il est aisément évité par tout débutant possédant un minimum de base sur les ouvertures. De plus, les ouvertures classiques utilisées par les grands maîtres internationaux ne permettent pas ce mat. Il est donc impossible – quel que soit son état psychologique ou sa forme – qu’un champion permette à un adversaire de lui placer ce mat.

Columbo nous indique dans cet épisode que son chien n’a pas de nom.

C’est une des rares fois où Columbo roule avec sa 403 décapotée.

Erreur de tournage : lorsque Emmett Clayton entre dans la chambre de Tomlin Dudek pour trafiquer ses médicaments, on aperçoit brièvement l’équipe de tournage dans le reflet d’un miroir.

Tomlin Dudek et son entourage sont clairement censés être originaires d’un pays du rideau de fer. Pourtant, l’assistant/préparateur physique de Dudek porte les bagages d’American Tourister, comme on le voit lorsque lui et Linda quittent l’hôtel avec les médicaments de Dudek.

Notez cet épisode !

Filmographie sélective de Laurence Harvey

  • 1948 : House of Darkness : Francis Merryman
  • 1960 : Alamo (The Alamo) de John Wayne : Col. William Travis
  • 1973 : Terreur dans la nuit (Night Watch) : John Wheeler

Filmographie sélective de Jack Kruschen

  • 1949 : L’Ange endiablé (Red, Hot and Blue) : Steve
  • 1961 : Un pyjama pour deux(Lover Come Back) : docteur Linus Tyler
  • 1997 : L’Amour de ma vie : M.. Katz

Filmographie sélective de Heidi Brühl

  • 1954 : Der letzte Sommer
  • 1980 : Hollywood ich komme
  • 1985 : Le Renard – La Peur
  • 1988 : Im Schatten der Angst

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly