C’est naturel : le succès de la première saison donna l’envie aux diffuseurs de se faire un peu plus d’argent. Comment une chaine de télévision gagne-t-elle de l’argent ? En vendant des espaces publicitaires. Pour ajouter une tranche de publicité, ils avaient donc besoin d’épisodes plus long. Symphonie en noir est donc le premier de ces épisodes spéciaux, longue durée, permettant à la chaine de vendre plus pour gagner plus. C’est aussi l’épisode qui en souffre le moins. Nous le verrons en temps et en heures, mais sur ces épisodes allongés, parfois les scènes en plus deviennent des scènes en trop.

Ce n’est pas tout à fait le cas ici. Certes les scènes supplémentaires ne font absolument pas avancer l’énigme. Elles ajoutent par contre une dimension comique au personnage du lieutenant. La qualité de la mise en scène et de la réalisation y est aussi pour beaucoup. Cet épisode renoue avec les standards de qualité mis à mal avec les deux derniers épisodes de la saison dernière.

Il faut dire que, officiellement, le réalisateur de l’épisode est Nicholas Colasanto. Officieusement, il a été supplanté par John Cassavetes et Peter Falk, amis de longue date.

Un petit bémol est à formuler sur la preuve finale. J’ai des doutes quant- à sa recevabilité devant un tribunal – tellement d’explications sont possible – et on a affaire à un autre assassin qui, je pense, passera entre les mailles du filet.

Nonobstant ce fait, c’est un excellent retour pour ce tout premier épisode de la deuxième saison avec, en bonus, la première apparition du basset !

Notez cet épisode !

Anecdotes
Blythe Danner, qui joue le rôle de l’épouse de l’assassin, était enceinte d’environ cinq mois de Gwyneth Paltrow pendant le tournage. La grande et belle demeure du Maestro est la même que celle illustrée dans le générique d’ouverture de  » Benson (1979) ». 
Le club de jazz réapparut plus tard comme sous-sol du musée de cire de Columbo : SOS Scotland Yard (1972).  Columbo : Symphonie en noir (1972) a été écrit à l’origine par Steven Bochco sous la forme d’un épisode régulier de 90 minutes ; cependant, il a été décidé à la dernière minute d’en faire un épisode de 120 minutes. Le producteur/scénariste Dean Hargrove a été engagé pour écrire des scènes supplémentaires afin d’allonger la durée. Cependant, au Canada, il a été diffusé comme un épisode régulier de 90 minutes avec les scènes supplémentaires coupées.    
Le décor de la régie TV à la fin du spectacle est la loge du maestro de l’acte I, relookée.Le réalisateur Nicholas Colasanto sera plus tard un visage familier à la télévision des années 1980 en tant que barman Ernie ‘Coach’ Pantusso dans Cheers (1982).    
Columbo dit que son salaire est de 11 000 $ par an (ce qui équivaut à 68 776,50 $ en 2020).Peter Falk et John Cassavetes sont devenus amis depuis qu’ils avaient travaillé sur le film Husbands deux ans auparavant.
Pendant le générique d’ouverture, quand Alex Benedict ( John Cassavetes ) prend un verre dans son bureau, il tourne un enregistrement classique. La musique entendue est le quatrième mouvement,  » Gewitter , Sturm » (nuageux) de Ludwig van Beethoven « s Symphony no. 6, « Pastorale ». Le même mouvement de la symphonie est entendu pendant la performance en direct, et c’est donc le Beethoven qu’Alex remplace lorsque Jennifer Welles ne se présente pas pour sa performance. La maison du maestro est également à l’honneur dans A plume et à sang : L’aventure de la folle Tea Party (1975). L’extérieur est le même que celui utilisé dans Le prince de Bel-Air 
Blythe Danner (Janice Benedict) est la tante d’ Hillary Danner , qui a joué Rebecca dans Columbo : Meurtre en musique (2000). Par coïncidence, dans les deux épisodes, le meurtrier était un chef d’orchestre.    Premier épisode où Colombo reçoit un appel pour un possible homicide ; avant qu’il ne se présente.
Alors qu’Alex Benedict prend grand soin de ne pas laisser d’empreintes digitales sur sa main droite lorsqu’il franchit la fenêtre des toilettes, il pose sa main gauche nue sur le mur carrelé au moins deux fois, laissant la main et les empreintes digitales distinctes.Lorsque Columbo demande à la femme du Maestro ce que signifie « quasi una fantasia », elle répond que c’est du latin pour « comme un fantasme » alors qu’en réalité, c’est de l’italien. De plus, comme cela a été prouvé dans les épisodes ultérieurs, Columbo est d’une famille italienne et parle et comprend très bien l’italien.
Première apparition du chien de Columbo, un Basset hound fraîchement recueilli après avoir été abandonné par ses premiers maîtres. Columbo évalue son âge à environ 12 ans et lui cherche désespérément un nom, son vétérinaire pensait au nom Fido.
Dans la version française Columbo est appelé « Bob » par le vétérinaire.
Columbo prétend ici ne pas comprendre l’Italien qu’il parle pourtant dans d’autres épisodes.

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly