Excellent épisode que ce « Lady in waiting », au titre orignal tellement plus parlant que le « Attente » français. C’est l’histoire d’une femme en devenir, une femme qui ne souhaite que s’émanciper d’une vie qu’on a décidé pour elle. Par son père d’abord, puis par son frère. Une femme bien plus téméraire que les hommes, comme elle le montrera en prenant la tête de la compagnie familiale. Mais une femme qui, pour prendre son envol, va passer par la case meurtre et rencontrer Columbo.

Pour moi, c’est le premier vrai épisode où j’ai eu envie que l’assassin échappe au lieutenant. Contrairement à l’épisode pilote en début de saison, le mobile du meurtre est ici clairement établi. Cela ajoute une empathie qui parcourt l’épisode de bout en bout.

Pour ne rien gâcher, on retrouve la qualité cinématographique des premiers épisodes et quelques trouvailles de mises en scène bienvenues. Ainsi, on voit le meurtre deux fois. Une fois lorsque Beth, l’assassin, imagine son scénario dans sa tête. Puis, on voit le meurtre et le déroulé des évènements tel qu’ils ont lieu réellement.

L’autre originalité de l’épisode, c’est de déplacer le mystère. Le plan de Beth est de tuer son frère en faisant passer ce meurtre pour un accident, une sorte de légitime défense. Oubliant ses clefs, il entre par la porte-fenêtre de la chambre et croyant à un cambriolage, elle tire et tue son frère. C’est un épisode où dès le début, l’assassin ne cache pas qu’il a commis son crime mais prétend que ce n’est qu’un accident. Le but de Columbo et de l’épisode est de cheminer vers la preuve inverse ; pas d’accident, pas de légitime défense mais bel et bien un meurtre.

Cet épisode est aussi intéressant par le contraste toujours rappelé entre Columbo et le milieu de haute bourgeoisie dans lequel le meurtre a eu lieu. Dans son livre « Columbo, la lutte des classes ce soir à la télé » aux éditions Textuels, Lilian Mathieu pointe le rapprochement entre le chien de la mère de Beth, un petit roquet aussi peu aimable que sa maîtresse. Alors qu’il lui a apporté une friandise, le chien la refuse et lui aboie dessus. Et Columbo conclut : « j’avais pourtant pensé qu’on aurait pu devenir amis » comme actant que leurs deux mondes ne pouvaient l’être. Outre l’immense maison, les domestiques tous noirs, Lilian Mathieu attire aussi l’attention sur la scène de l’institut de beauté. Lorsqu’il entre, on lui demande de déposer son cigare car l’odeur gênerait trop les clientes.

Un épisode particulier même dans son final. C’est la première fois que l’assassin menace Columbo. Beth Chadwick le met en joue et Columbo, impassible, la dissuade de commettre une telle erreur. Après elle, d’autres vont tenter de tuer le lieutenant !

De plus, il n’y a pas, dans ce final, de preuve décisive. Juste une déduction sur la base d’un témoignage long à venir (de la part de Peter Hamilton) qui ne tiendrait pas devant un tribunal. Sans la bonne volonté de Beth Chadwick de se faire arrêter, on peut penser que Columbo aurait été tenu en échec.

Comme Dead Weight (Poid mort) plus tôt dans la saison, le tournage de Lady in Waiting a également connu des difficultés entre Peter Falk et le studio, entraînant des départs et un calendrier retardé. Bien que cela n’ait pas causé de ressentiments entre Peter Falk et Susan Clark ou le réalisateur de l’épisode (Norman Lloyd), le studio a réfléchi à une solution pour que cessent ces confrontations. Ils ont donc caressé l’idée de faire jouer Columbo par d’autres 4 ou 5 autres acteurs avant d’éventuellement revenir à Peter Falk…

Notez cet épisode !

Anecdotes & gaffes
Le temps écoulé entre la mise au point du crime et son dénouement est particulièrement long, étalé sur plusieurs mois.Cet épisode a été écrit par Steven Bochco, auteur prolifique de grandes séries télévisées.
 Lorsqu’on lui a offert de la crème pour son café, Columbo refuse l’offre et dit qu’il a son café noir, mais on le voit déjà en train de boire un café blanc. À environ 44 minutes en parlant de la nouvelle voiture bleue, un micro à flèche se reflète dans le pare-brise de la voiture.
C’est le seul épisode où l’assassin revendique clairement avoir tué la victime dès le début de l’enquête. La trame de l’épisode est ici de prouver qu’il s’agissait bien d’un meurtre prémédité et non d’un accident comme l’affirme la meurtrière. (dans l’épisode Meurtre en deux temps, l’assassin (du moins celui que l’on voit tirer sur la victime) admet rapidement son geste mais sachant que cela ne lui coûterait rien car Columbo venait de démontrer que celle-ci était déjà morte au moment des faits, sans que l’on voie la scène du « vrai » meurtre).On assiste à l’émancipation de la jeune femme qui était dominée par son frère, avec la bénédiction de sa mère (parce qu’il avait repris le nécessaire contrôle de la fille exercé par le père). Mais elle se révèle être une personne très ambitieuse dont la conduite semble excessive à son ami Peter : Beth préside le conseil d’administration de façon très autocratique, achète des tenues excentriques, une voiture de sport, annonce ses fiançailles avec Peter Hamilton sans lui en parler etc.
Marcia Wallace n’est pas créditée dans cet épisode même si elle a eu un rôle à jouer lors de l’enquête. Il doit y avoir eu une confusion pendant la production car elle est créditée dans le premier épisode de Columbo « Murder By The Book » même si elle n’apparaît pas dans celui-là.Beth est assise sur son lit, attendant que Bryce rentre à la maison. Elle ouvre une boîte de chocolats et cherche un morceau. Il n’y a pas d’emballages sur le lit à ce stade, mais alors qu’elle met le morceau de bonbon dans sa bouche, le lit est soudainement jonché d’emballages de bonbons.
Lorsque Beth et Columbo prennent du café et des biscuits, le biscuit qu’elle mange ne cesse de passer du seul biscuit de couleur claire sur l’assiette à l’un des biscuits bruns. A l’institut de beauté, Beth Chadwick demande sa facture et une autre heure de rendez-vous. Elle reçoit sa facture qu’elle signe mais elle n’a pas d’heure de rendez-vous.
C’était le dernier rôle d’acteur de Jessie Royce Landis qui joue le rôle de la mère de Beth avant sa mort le 2 février 1972 à l’âge de 75 ans.Leslie Nielsen et Richard Anderson ont déjà joué ensemble dans le classique de science-fiction Planète interdite 
Jesse Royce Landis a joué la mère de Cary Grant dans « North By Northwest » et la mère de Grace Kelly dans « To Catch a Thief ».Barbara Rhoades et Leslie Nielsen sont tout les deux apparus dans 2 épisodes de Columbo. Par coïncidence, ils sont apparus dans les mêmes épisodes. Dans « Identity Crisis », Leslie Nielsen était la victime du meurtre et Barbara Rhoades était la femme qui prenait des photos sur le quai.

Ne ratez pas les prochains dossiers !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! En savoir plus dans notre politique de confidentialité

What is your reaction?

0
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly